Les Groupes

LES JOYEUX MINEURS

Société de Danses et Farandoles

Nous sommes de La Grand Combe au nord du département du Gard au pied des Cévennes à 10km d’Ales et 50 de Nîmes. Le groupe est né en 1911 de la fusion de 2 sociétés qui fonctionnaient depuis les dernières années du 19è siècle et n’a eu que 2 interruptions d’activité, au cours des deux guerres mondiales.

Deux questions se posent, pourquoi « Danses et Farandoles » et pourquoi « Joyeux Mineurs » ?
La Grand Combe fait partie d’un ancien bassin minier. Pendant un siècle et demi l’exploitation du charbon a fait vivre la ville qui est née en 1846. La Compagnie des Mines organisait la vie de ses ouvriers mineurs : travail, logement, santé, école des enfants, cultes, coopératives et bien-sur les loisirs.

Fin 19è, début 20è des associations sportives furent créées par les directeurs des mines : club de foot, boxe, cyclisme, harmonie et société de Danses et Farandoles et cela dans toutes les vallées cévenoles qui vivaient du charbon. Tous ces villages avaient leur harmonie et leur société de Danses. Toutes ces sociétés de Danses et Farandoles ont été pendant longtemps composées uniquement de mineurs et se retrouvaient régulièrement pour confronter leur virtuosité, leur agilité, leur souplesse à l’exécution des pas de Farandole.

Farandole disons-nous ? Oui, des pas de Farandole qui leur avaient été enseignés par les Maitres à Danser de l’Armée. Maitre à Danser qui été retournés chez eux aux 4 coins de France, après que l’Armée ait supprimé la pratique de la Farandole comme maintien en forme des fantassins. Des sociétés de Danses ont été retrouvées dans plusieurs département. Le Gard a été un terreau de la Farandole mais l’histoire a voulu que Frédéric Mistral déclare la Farandole Provençale, le costume d’Arles le costume officiel et la musique seulement fifres et tambourins.

À la Grand Combe, nous sommes restés fidèles aux origines des sociétés de Danses et Farandoles. Nous avons gardé le costume de farandoleur pour les danses de techniques, un costume pour chaque danse de création et pour la musique, nous avons toujours un orchestre. L’habit des Mineurs et des Placières (femmes qui travaillaient à la mine), sont devenus nos habits « officiel ».

CELTIQUA

Musiques et chansons traditionnelles celtiques, américaines et britanniques

Celtiqua est un groupe de musiciens, mais avant tout d'amis ! En provenance d'Angleterre, du Royaume-Uni et de France, ces quatre amis sauront vous faire danser au rythme celtique, américain et bien évidemment britannique. C'est l'anglais et le français qui se réunissent pour donner du plaisir à ceux qui les écoutent !

LES SONNEURS DE LA VALLÉE NOIRE

Groupe tradionnel du Berry

Suite à des désaccords, en 1982, douze musiciens appartenant à une association bien connue du Boischaut-Sud ont décidé de quitter celle-ci. Forts d'une expérience musicale de plus de trente ans, ils se retrouvaient une fois par semaine pour pratiquer la musique traditionnelle. Ils en profitèrent pour adopter la cornemuse 20 pouces (bourbonnaise) mieux adaptée pour s'accorder avec les vielles en ré.

Rencontrant du succès, lors des manifestations auxquelles ils participaient, en 1984 ils se déclarent en association loi 1901 sous le nom de « Sonneurs de la Vallée Noire ». Sonneurs, terme utilisé par George Sand désignant le cornemuseux qui sonne de son instrument et Vallée Noire étant celui donné par l'écrivain pour la vallée traversant La Châtre et qui s'étend bien au-delà de Cluis.

En 2000, afin de diversifier ses prestations, le groupe s'agrandit en faisant rentrer des danseurs. Aujourd'hui, près de 20 ans plus tard, l'association se compose de 20 musiciens, 22 danseurs et une dizaine d'enfants. Les « Sonneurs » se produisent lors de différentes fêtes loca- les et parfois en dehors du département. Le point d'orgue de l'année est la présentation d'un spectacle, lors du dernier week end de novembre, alliant musique, danses et chants, ainsi que quelques scènes théâtralisées. Cette manifestation permet d'accueillir près de 800 spectateurs.

LES BALADINS DES DEUX EAUX

Groupe d'Art et Traditions Populaires

C'est grace à l'initiative de Michel BONHOMME, en 1980, cabrettaire originaire du Cantal, ancien membre de la Bourrée de Paris, que le groupe a vu le jour. Danseurs et Musiciens portent plusieurs costumes : l’un bourgeois, l’autre paysan, de la région d’AURILLAC (Cantal).

Le groupe c'est développé au fils des années et accueil actuellement une trentaine de danseurs et musiciens dont un groupe jeune qui se compose lui d'une dixaine d'enfants. Le groupe est devenu ces dernieres années un groupe ouvert a la jeunesse et la modernité, en laissant une place plus importante au jeunes, et en creant des spectacles plus représentatif de la vie de l'époque, ou même plus représentatif des légendes de l'époque.

ACCORD'HIER

Groupe d'animation musicale

Accord’hier est né au cours de l’été 1998 grâce à la rencontre de membres de plusieurs associations voulant créer un groupe différent et complet dans le registre des traditions populaires en musiques, danses et chants. Le principal objectif est de transmettre notre culture traditionnelle dans la bonne humeur, la convivialité en faisant participer le public.